La loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018 change le paysage et le système de la formation professionnelle. En effet, elle stipule dans son article 6 que chaque prestataire qui concourt au développement de compétences (PAC) devra être certifié Qualiopi s’il veut obtenir des fonds publics ou mutualisés. Cette loi a pour objectif d’assurer une qualité renforcée des prestations de formation sur le territoire français. Qualiopi remplace le référencement Datadock et devient ainsi la nouvelle marque de certification qualité qui s’impose à tous les acteurs de la formation. Suivez dans cet article le principe de cette certification, ses audits et ses différents prix.

Qualiopi : c’est quoi exactement ?

Qualiopi est une certification qui permet d’attester de la qualité du dispositif développé par un prestataire de formation. De plus, Qualiopi garantit une meilleure lisibilité de l’offre de formation chez les entreprises et les usagers. Ce modèle de certification se fonde sur un référentiel national qualité, stipulé dans le Code du travail. Qualiopi s’adresse aux formateurs indépendants ainsi qu’aux prestataires de formation, de bilan de compétences, d’apprentissage et de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

En outre, la délivrance de la marque « Qualiopi » est prise en charge par des organismes indépendants ou privés qui sont autorisés par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation).

Qu’en est-il de l’audit de la certification Qualiopi ?

Pour obtenir la certification Qualiopi, les prestataires de formation doivent être soumis à un audit. Tous les organismes sont examinés au regard des 7 critères et indicateurs exigés par le référentiel national qualité. Dans un cycle de certification Qualiopi, trois types d’audits ont été mis en place, à savoir l’audit initial, l’audit de surveillance et l’audit de renouvellement.

L’audit initial observe si les actions de l’organisme de formation sont conformes au référentiel national qualité. Il définit ainsi l’obtention ou non de la certification. Son déroulement varie en fonction du profil de l’organisme de formation. Si le résultat de l’audit initial correspond aux attentes de l’organisme certificateur, celui-ci va délivrer la certification Qualiopi pour une durée de 3 ans.

Pour l’audit de surveillance, celui-ci vérifie la bonne application du référentiel national qualité et la continuité du travail effectué lors de l’audit initial. Réalisé souvent en ligne, l’audit intervient 18 mois après l’obtention de la certification Qualiopi et se situe entre le 14e et le 22e mois.

Quant à l’audit de renouvellement, celui-ci doit se faire avant la fin de la période du contrat de la certification, soit avant le terme de 3 ans.

En outre, l’audit permet une analyse objective des éléments et des faits qui se fonde sur les documents présentés, les entrevues et les observations lors du jour de l’audit. L’auditeur procède à un échantillonnage de ces éléments afin d’élaborer un rapport et le transmettre à l’organisme certificateur. Un comité de décision validera ensuite l’obtention de la certification Qualiopi.

Combien coûte la certification Qualiopi ?

Le calcul du tarif de la certification Qualiopi varie en fonction de la durée de la prestation. Pour déterminer le temps qu’occupent l’audit initial et l’audit de surveillance, il faut prendre en compte quelques éléments :

  • Les types d’action à certifier.
  • Le chiffre d’affaire de l’année précédente.
  • Le nombre de sites à auditer.

Mis à part cela, chaque organisme certificateur a des tarifs différents. Pour un organisme de formation ayant un chiffre d’affaire inférieur à 150 000 €, par exemple, la durée générale de l’audit initial ne dépasse pas un jour. Le coût de l’audit initial s’élève à environ 990 € pour une journée d’audit et 495 € pour une demi-journée. Le coût de l’audit surveillance est également estimé à 990 € pour une journée et 495 € pour une demi-journée.