C’est quoi une VAE ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un mécanisme initié en France depuis 2002 qui offre la possibilité de faire valider les compétences et les connaissances acquises grâce à une expérience professionnelle, qu’elle soit salariée, non salariée (commerçante, artisan, profession libérale, exploitante agricole) ou bénévole (engagement associatif). Elle est ouverte à toutes les personnes engagées dans la vie active, indépendamment de leur statut, de leur âge ou de leur niveau de formation. Le principal avantage de la VAE est qu’elle permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat de qualification professionnelle établi à partir d’un référentiel professionnel. Elle peut aider à favoriser une promotion professionnelle, une reconversion ou une reprise de formation. La procédure de la VAE comprend plusieurs étapes, de la réflexion personnelle sur l’opportunité de la démarche à l’accompagnement du parcours, en passant par la constitution du dossier de validation. Cet article propose une introduction détaillée à la VAE, son processus, ses avantages et son application. Il vous aidera également à comprendre les critères de la VAE et comment préparer une demande de VAE réussie.

 

Introduction à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)

La Validation des Acquis de l’Expérience, communément appelée VAE, est un dispositif officiel instauré par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 en France. Ce mécanisme vise à valoriser l’expérience professionnelle, qu’elle soit salariale, non salarial (comme le travail indépendant) ou bénévole.

La VAE est ouverte à tous sans condition d’âge, de statut ou de niveau de formation. Il suffit d’avoir acquis au moins une année d’expérience professionnelle en lien direct avec la certification visée pour être éligible à ce processus. Il est important de mentionner que cette expérience, cumulée sur une période d’au moins un an (continue ou non), doit être en rapport direct avec le contenu du diplôme, du titre ou du certificat de qualification professionnelle que vous convoitez.

Par exemple, un individu qui a travaillé pendant plusieurs années en tant que cuisinier peut demander à obtenir une certification ou un diplôme en restauration grâce à la VAE. De même, une personne ayant exercé pendant de nombreuses années des fonctions de gestion financière sans avoir de titres officiels pourrait être éligible à une VAE pour faire reconnaître ses compétences et son savoir-faire dans ce domaine.

L’objectif majeur de cette démarche est de faire reconnaître officiellement les compétences acquises tout au long de la vie active. C’est, sans nul doute, un outil de progression sociale et professionnelle qui incite à l’évolution et à la mobilité des travailleurs.

 

Le Processus de la VAE: Étapes Clés

Le processus de la VAE est une démarche structurée qui comprend plusieurs étapes distinctes. Comprendre ces étapes aidera à mieux naviguer le processus et à maximiser vos chances de réussite.

Premièrement, l’individu intéressé par la VAE doit entamer une phase de réflexion. Il s’agit d’évaluer ses compétences, ses connaissances, son expérience et de déterminer le diplôme, le titre ou le certificat de qualification professionnelle qui correspond le mieux à son profil. Il est recommandé de s’adresser à un centre d’information et d’orientation (CIO) ou à un conseiller en évolution professionnelle (CEP) pour aider à cerner les opportunités offertes par la VAE.

Après cette préparation, le candidat demande un livret 1 (également appelé “dossier de recevabilité”) auprès de l’organisme certificateur qui délivre la certification souhaitée. Ce livret a pour objectif de vérifier la durée, la nature et le niveau de l’expérience du candidat.

Suit ensuite la constitution du livret 2, qui est le cœur du processus de la VAE. Il s’agit pour le candidat de détailler ses expériences en relation avec la certification visée et de prouver ses compétences. Il est souvent recommandé de solliciter un accompagnement pour réaliser ce dossier, bien que cela ne soit pas obligatoire.

Par exemple, si une personne postule pour un diplôme en comptabilité grâce à la VAE, elle devra remplir le livret de validation en détaillant toutes les tâches comptables qu’elle a effectuées au cours de son parcours professionnel, comment elle s’y est prise, les difficultés qu’elle a surmontées, etc.

Enfin, le dossier complet est évalué par un jury constitué de professionnels et de formateurs. Le jury peut décider d’attribuer la certification intégralement, partiellement ou de ne pas l’attribuer. En cas d’attribution partielle, le candidat pourra obtenir le reste des compétences manquantes par une formation ou une expérience professionnelle supplémentaire.

 

Les Avantages de la VAE

La VAE présente un certain nombre d’avantages significatifs, qui peuvent varier en fonction de l’individu et de sa situation professionnelle.

Tout d’abord, la VAE valorise les compétences et l’expérience acquises tout au long de la carrière d’une personne. Cette reconnaissance peut aider à accroître la confiance en soi et à faire valoir son expertise auprès des employeurs potentiels ou actuels.

De plus, la VAE peut conduire à l’obtention d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat de qualification professionnelle, ce qui peut ouvrir des portes et favoriser une progression de carrière. Les certifications obtenues grâce à la VAE ont la même valeur que celles obtenues par la voie de la formation initiale ou continue;

La VAE peut également faciliter une éventuelle reconversion professionnelle. En effet, le fait de pouvoir justifier d’une certification dans un nouveau domaine d’activité peut aider à convaincre les recruteurs et à faciliter la transition vers un nouveau rôle.

Enfin, dans certains cas, la VAE peut être un moyen d’obtenir des équivalences qui permettront d’éviter certaines parties d’une formation et ainsi de gagner du temps et de l’argent. Par exemple, un infirmier ayant plusieurs années d’expérience en soins intensifs pourrait être exempté de certaines unités de formation dans le cadre d’une formation pour devenir infirmier anesthésiste grâce à la VAE.

Il convient toutefois de noter que la VAE est un processus exigeant qui demande du temps, de l’engagement et de la rigueur, et que le succès n’est pas garanti. Il est donc important de bien se renseigner et de se faire accompagner pour maximiser ses chances de réussite.

 

Les Critères de la VAE: Qui peut en bénéficier ?

La VAE est accessible à toute personne ayant acquis une expérience professionnelle. C’est un processus inclusif qui ne fait pas de distinction en termes d’âge, de nationalité, de statut ou de niveau de formation. Voici les principales conditions pour y accéder :

Premièrement, l’individu doit justifier d’au moins un an d’expérience professionnelle en rapport direct avec la certification visée. Cette expérience peut être continue ou non. Elle peut découler d’une activité professionnelle salariée (CDI, CDD, intérim…) ou non salariée (commerçant, travailleur indépendant…), d’un bénévolat, d’un mandat syndical ou encore d’une activité dans le cadre d’une fonction élective.

Par exemple, une personne ayant travaillé pendant deux ans en tant qu’ouvrier sur un chantier de construction et qui souhaite valider des compétences dans le domaine du BTP pourrait déposer une demande de VAE. De même, un bénévole dans une association caritative ayant exercé des fonctions administratives pendant un an pourrait s’engager dans une VAE pour obtenir une certification en gestion administrative.

Deuxièmement, il est nécessaire que la certification visée soit inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ou au Répertoire spécifique.

Il est important de noter que, bien que la VAE soit ouverte à tous, chaque candidat doit faire une démarche active et volontaire pour initier le processus. En effet, la VAE n’est pas un droit automatique mais une opportunité offerte à l’individu pour valoriser son expérience par une certification.

 

Comment Préparer une Demande de VAE réussie ?

La préparation d’une demande de VAE nécessite du temps, de l’organisation et de la rigueur. Voici quelques étapes clés pour optimiser vos chances de réussite.

La première étape consiste à faire un bilan compétences. Il faut identifier les compétences que vous avez acquises tout au long de votre expérience professionnelle et comment elles correspondent à la certification que vous visez. Consultez le référentiel de compétences de la certification visée pour bien comprendre les exigences de la certification.

Vient ensuite le choix de la certification à laquelle vous souhaitez postuler. Ce choix doit être mûrement réfléchi et correspondre à vos ambitions professionnelles. Il est utile de consulter le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) pour obtenir des informations détaillées sur la certification envisagée.

Une fois la certification choisie, il faut remplir le livret 1, c’est-à-dire le dossier de recevabilité. Ce dossier vise à prouver que vous avez l’expérience professionnelle requise pour demander une VAE. Il faut en particulier démontrer que vous avez une année d’expérience en lien direct avec la certification visée.

Par exemple, si vous postulez pour une VAE en gestion de projet, vous devrez fournir des preuves de votre expérience en gestion de projets, comme des contrats de travail, des fiches de poste, des attestations d’employeurs ou tout autre document prouvant votre implication dans la gestion de projets.

Le livret 2, ou dossier de validation, est la partie la plus délicate de la procédure. Il s’agit de rédiger un dossier détaillé sur votre expérience en lien avec la certification. Vous devrez décrire précisément vos activités et les compétences que vous avez mises en œuvre et acquises. Il est vivement recommandé de se faire accompagner pour cette étape afin d’éviter les erreurs et de maximiser ses chances de réussite.

Enfin, notez que la réussite d’une VAE est fortement liée à votre motivation et à votre engagement dans le processus. Cette démarche, qui peut être longue et parfois exigeante, a besoin d’une implication totale de votre part pour atteindre son objectif.

 

En conclusion, la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est un excellent moyen de valoriser l’expérience professionnelle et d’acquérir officiellement un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. Ce dispositif, ouvert à toutes les personnes ayant une expérience professionnelle, offre de nombreuses opportunités, que ce soit pour évoluer professionnellement, changer de carrière ou simplement obtenir la reconnaissance officielle de ses compétences et savoir-faire. La préparation d’une demande de VAE demande du temps et de l’engagement, mais avec de la motivation, de l’organisation et, si possible, le soutien de professionnels ou d’organismes spécialisés, les chances de réussite sont élevées.

FAQ sur la VAE

1. Qu’est-ce que la VAE ?

La VAE, ou Validation des Acquis de l’Expérience, est un dispositif qui permet de faire valider les compétences acquises au travers d’une expérience professionnelle pour obtenir tout ou partie d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat de qualification professionnelle.

2. Qui peut bénéficier de la VAE ?

Toute personne ayant au moins un an d’expérience professionnelle en lien direct avec la certification visée peut demander une VAE. Il n’y a pas de conditions d’âge, de statut ou de niveau de formation.

3. Comment déposer une demande de VAE ?

Le processus débute par le choix de la certification visée et la demande du livret 1 (dossier de recevabilité) auprès de l’organisme certificateur. Une fois que votre demande est recevable, vous devrez remplir le livret 2 (dossier de validation) dans lequel vous détaillez vos expériences et compétences en lien avec la certification. Une fois le dossier complet, il est évalué par un jury.

4. Quels sont les avantages de la VAE ?

La VAE permet de valoriser les compétences acquises par expérience, de gagner du temps dans l’obtention d’un diplôme, d’ouvrir des opportunités de carrière et de faciliter une reconversion professionnelle. Elle a aussi un impact positif sur la confiance en soi et la valorisation de son parcours professionnel.

5. Quel est le coût d’une démarche VAE ?

Le coût de la démarche VAE peut varier en fonction de plusieurs facteurs tels que le recours ou non à un accompagnement, les frais de l’organisme certificateur ou encore les éventuels frais de formation si la validation est partielle. Certaines aides financières existent pour couvrir tout ou partie de ces coûts.

admin
novembre 2, 2023
Le rôle du PMO

Le rôle du PMO

Le Bureau de gestion de projet, plus connu sous l'acronyme PMO (Project Management Office), joue un rôle crucial dans le succès de toute organisation. Il sert de point central de contrôle et de gestion pour les projets en cours et s'assure que les processus de gestion...

Comment lutter contre le burn out ?

Comment lutter contre le burn out ?

Le burn out, également connu sous le nom de syndrome d'épuisement professionnel, est un état de stress élevé et chronique qui entraîne une série de conséquences néfastes sur la santé physique et mental. C'est un trouble qui n'épargne personne, touchant de nombreuses...